«

»

Jan 14

Tomber enceinte après 40 ans, ça change quoi ?

Les médias en parlent de plus en plus, les techniques scientifiques font tout pour la soutenir : la grossesse après 40 est un véritable phénomène de société en France. Alors simple effet de mode ou conséquence sociologique de notre mode de vie, focus sur la grossesse après 40ans et sur tout ce qu’elle entraîne.

grossesse après 40 ans risques ?

Avoir un bébé tard en France, choix ou conséquence ?

      En France, l’âge de la mère à la naissance de son premier enfant ne cesse de reculer. À la fin des années 1960, une enquête de l’INSEE annonçait que les Françaises avaient en moyenne leur premier enfant à 24ans. Un demi-siècle plus tard, la moyenne se situe au dessus de 28ans. Femme épanouie, stable, sûre de ses choix et de la solidité de son couple, l’image de la quadragénaire a elle aussi beaucoup évolué. Alors pourquoi un tel changement ?

      Ce sont essentiellement des données sociologiques qui expliquent cette évolution. Dans une France championne du monde des études à rallonge, les femmes attendent d’avoir un travail avant d’avoir un bébé et d’y être en poste depuis au moins 1an. Un contexte économique fragile pousse aussi les Françaises à attendre d’avoir un maximum de données rassurantes avant de se lancer : travail, vie de couple, logement…

tomber enceinte après 40 ans

Tomber enceinte après 40 ans, ça prend plus de temps ?

     Finalement, ce qui compte après avoir compris les causes de ce phénomène, c’est de se pencher sur les conséquence. Avoir un bébé après 40 ans, est-ce que c’est plus dangereux ? Moins responsable ? Plus compliqué ? Nous vivons plus longtemps et avons la possibilité de faire plus de choses au cours de notre vie mais l’horloge biologique de l’humain, elle, n’a subi aucune modification. Les femmes sont fécondes de l’adolescence à environ 50 ans.

      Essayer de concevoir un bébé alors que la fertilité est en déclin profond n’est vraiment pas évident. La même enquête de l’INSEE dévoilait des chiffres très probants : sur une même année, une femme de 40ans essayant de tomber enceinte y parviendra dans 44% des cas, contre 75% des cas pour une femme âgée de 30 ans… Tomber enceinte à 40ans est déjà le premier obstacle à surmonter.

Avoir un enfant après 40 ans

La grossesse après 40 ans, une période plus complexe

     Être enceinte après 40 ans, c’est inévitablement avoir un suivi bien plus poussé qu’une femme enceinte plus jeune. La femme enceinte le comprend très vite, dès la fameuse question des dépistages de la trisomie et autres malformations fœtales. Le risque de malformation du bébé est deux fois plus élevé après 40 ans mais aussi les risques de diabète gestationnel, de pré-éclampsie et de fausses couches. Un tableau qui peut paraître bien noir à la lecture de toutes ces données à la suite mais dont il est quand même important de prendre conscience.

age pour tomber enceinte

 

Une grossesse après 40ans n’est pas de tout repos. Un corps plus fatigué, des hormones moins réactives pour neuf mois sous haute surveillance… Tomber enceinte et avoir un bébé reste pourtant une superbe aventure que l’âge peut compliquer mais pas rendre impossible !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>