Tomber enceinte plus vite : tout savoir sur les cycles menstruels et l’ovulation

Lors des consultations gynécologiques, la première question que posent les sage-femmes ou les Gynécologues, concerne la nature des cycles menstruels de la femme : longs, court, réguliers ou non ?
Identifiés ou complètement mystérieux ?
Connaître son cycle n’est pas donné à toutes les femmes et les informations qu’elles détiennent sont souvent liées aux recherches qu’elles ont pu faire seule sur le sujet.
Comment comprendre ce qui se passe au niveau hormonal, identifier clairement sa date d’ovulation, les symptômes qui annoncent les règles ou un changement quelconque…

Voici quelques informations pour vous guider.

 

Comprendre son corps et ce qu’il s’y passe

Cycles et ovulation

Contrairement aux hommes, les femmes sont soumises à des cycles hormonaux qui, comme leur nom l’indique, reviennent régulièrement, à intervalle fixe ou non selon les femmes.

Une femme en bonne santé aura des cycles d’une moyenne de 28 jours. Le corps étant très mécanique, il est fréquent que les cycles se comptent en multiples de 7 ; 21 ou 35 jours sont aussi des cycles que l’ont retrouve fréquemment.

 

Zoom sur le cycle menstruel et l’ovulation :

Ovulation et cyclesLe jour 1 est le premier jours du cycle, il démarre la phase folliculaire durant laquelle, l’ovule progresse dans la trompe de Fallope, encouragé par une importante production d’oestrogènes.

Au 14ème jour, l’ovule qui a fini son cheminement est prêt à être fécondé. Il a une durée de vie de 24h en moyenne. C’est l’ovulation et donc la deuxième phase.

Puis vient la troisième phase, la phase lutéale ou progestative : le corps sécrète de la progestérone qui a pour but d’aider l’ovulé fécondé à s’implanter dans l’utérus. Il se gorge alors de sang, de minéraux, de vitamines…

Si la fécondation n’a pas lieu, 14 jours après l’ovulation, la femme voit apparaître ses menstruations, libération de tout ce qui avait été préparé pour recevoir et faire grandir l’ovule fécondé. La femme entre donc de nouveau en phase folliculaire. Un retard de règle est le signe premier d’une grossesse.

Faire un test d’ovulation permet de connaître précisément la bonne période pour tomber enceinte. Le test Clearblue Digital est recommandé par de nombreuses femmes. Cliquez ICI pour lire les avis.

Cycles réguliers ou non, pourquoi les femmes sont inégales ?

Tomber enceinte date ovulation

Les cycles menstruels des femmes connaissent une moyenne, une norme mais surtout des centaines d’exceptions.

Les femmes peuvent avoir des cycles longs, courts ou complètement irréguliers.

Lorsque l’on compare ces cycles au nombre d’ovules produits, on se rend vite compte que toutes ne sont pas sur un même pied d’égalité lorsqu’il s’agit de concevoir un bébé : certaines femmes pourront ovuler plus de quinze fois par an tandis que d’autres ne connaîtront qu’une seule ovulation.

Il a de plus été démontré que la durée des cycles ne joue pas sur la qualité de l’ovule produit.

 

Grossesse : quand le corps ne répond pas

connaître sa période d'ovulationOn peut être parfaitement informé, connaître ses cycles sur le bout des doigts, savoir ce qu’il se passe exactement à quel moment de son cycle, d’autres données entrent en jeu au moment de la conception d’un bébé.

La fatigue et la nutrition de la maman peuvent avoir une incidence sur sa production d’hormones et donc sur son ovulation.

Lorsque la femme et son conjoint n’arrivent pas à concevoir d’enfant naturellement, ils peuvent se tourner vers des équipes médicales dédiées et être pris en charge.

Accédez immédiatement à 4 vidéos gratuites et recevez de nombreux conseils pour tomber enceinte plus vite : cliquez ICI pour commencer 

1 ping

  1. […] peuvent être passagers, techniques ou pathologiques : fatigue, stress, mais aussi très souvent mauvais calculs de la date d’ovulation ou troubles de la […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.